Stock épuisé.
Bientôt disponible
Quantité minimum d'achat
La quantité minimum d'achat n'est pas atteinte

 

Nous connaitre

Contactez-nous à la moindre question

Recettes

Nos partenaires

 

Rillettes Esturgeon à la Vodka et Epices Cajun

zoom

photos non contractuelles

100g

7.30 T.T.C.
en stock

Quantité

Alerte réapprovisionnement
Recevez une alerte par email dès que votre choix sera de retour en stock
Votre e-mail*:

Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Détails Produit

 

L'esturgeon est habituellement renommé pour ses oeufs, le fameux caviar... mais sa chair ferme et goûteuse se prête tout à fait aux préparations de terrines.

Le clin d'oeil à la Vodka apporte une réelle fraîcheur à ces rillettes. Les épices Cajun dosées avec légèreté procurent la pointe d'exotisme qui révèle cette audacieuse association. 

Elles se dégustent fraîches, toastées sur du pain pour l'apéritif. 

La Bourriche aux Appétits installée sur les bords de Loire à une encablure de Chambord cuisine les produits de son terroir (poissons et gibiers) avec virtuosité.

En véritable artisan conserveur, les terrines sont préparées sans aucun conservateur avec un grand respect de la matière première et du goût.


Voir toutes les Terrines de Poisson



Rillettes Esturgeon à la Vodka et Epices Cajun-Poids net 100g.

Esturgeon 42%, crème draîche, saumon fumé, oeuf, lait entier, farine de blé, huile d'olive, vodka 2,8%, sel, épices cajun 0,6%, aneth, baie de coriandre, poivre, piment fort.

Placer la terrine au frais quelques heures avant sa dégustation, elle n'en sera que meilleure.

Une fois entamée vous la conserverez 4/5 jours au réfrigérateur...mais il y a peu de chance qu'il en reste !

 

Julien Quesneau est déterminé à valoriser les produits de sa région à travers de belles conserves artisanales.

Il est également pêcheur professionnel sur la Loire, totalement fasciné par ce merveilleux environnement. Il cuisine avant tout les poissons issus de sa pêche mais également les poissons des étangs Solognots et des lacs français.

Le gibier, quant à lui vient principalement de Chambord et de Sologne.